Polaroïd noir


Dans un espace clos, construites dans un temps lent, précis, des épreuves-traces surgissent et se fixent sur le papier négatif du polaroïd utilisé.


Issues de petites histoires qui se racontent dans la pénombre du studio de photographie.


Eloignées de l’instantané, agencées pas à pas, ces images ne sont pas pour autant exsangues de tout hasard lié au procédé utilisé et à la manipulation qui en est faîte.


Ces images-fictions sont dégagées volontairement de tout référent daté – rejet du stéréotype, du code vestimentaire, de la couleur et de la plastique de notre époque, du paraître.


Elles se veulent en rupture, un peu hors du temps pour se concentrer plus volontiers sur l’être.






Impression jet d’encre sur papier longue conservation, format 9,2 x 12 cm,

Tirées à 10 exemplaires, numérotées, signées, cadre bois 32,5 x 41 cm blanc

tab_noir_2.html

>